Les Maldives – Landaa Giraavaru

A B C D E F G H I J K L M

 

8h00.

Bouchons vissés dans les oreilles, nous survolons les atolls avant d’atterrir en pleine mer. Descendus sur un pont flottant, nous ne tardons pas à être rejoints par le bateau de l’hôtel qui nous emmène rapidement sur l’île.

Changement de décor. Nous voici dans la jungle.

Avec des enfants, il est plus sûre aussi, ici, de préférer les Family Beach Villas. Devant chacune d’elles sont garés les vélos de toute la tribu, alternative canon aux voiturettes qui viennent vous chercher « chez vous », dès que vous en avez besoin.

Passée la porte, deux univers. L’un, en intérieur, luxueux et classique ; le second, en extérieur, composé d’une piscine, d’un immense salon et d’une petite chambre en hauteur, parfaite pour jouer les robinsons et dormir à la belle étoile.

Les enfants sont accueillis au Kuda Vella Kids Club (« petite tortue » en divehi).
Au mur, un immense planisphère sur lequel chacun épingle une petite fiche avec son nom, son âge et la ville dont il est originaire ; clin d’œil amusant permettant d’observer en un instant que des enfants du monde entier font connaissance ici aussi.
L’espace est immense avec ses salles d’activités, sa piscine et son « bateau » aire de jeu. Mais l’Aventure est au programme et le plus souvent, on croise le joyeux groupe et ses encadrants, à bicyclettes, sacs en forme d’animaux marins sur le dos, en route pour une séance de yoga au Spa ou pour le Centre de Découverte du Monde Marin.

Ce dernier a été construit en 2010. Il faut savoir que Landaa Giraavaru se trouve dans l’atoll de Baa qui est, depuis 2011, une des Réserves de biosphère de l’Unesco. Véritable centre de recherche et d’enseignement interactif, il possède une partie réservée aux enfants équipée d’un aquarium permettant, entre autre, de toucher les créatures marines.
Les familles peuvent aussi participer aux sessions de reconstruction de la barrière de corail avec un biologiste marin, s’initier à la pisciculture ou partir en excursion à la découverte des raies manta.

Ce jour là, attablés au restaurant Blu, nous les observons tandis qu’ils ramassent des cauris sur l’incroyable langue de sable nous faisant face. Après le goûter, nous les retrouvons et parcourons l’île caméra au poing.

En effet, lorsque le soleil commence à décliner, un incroyable ballet se déroule durant quelques dizaines de minutes. Des chauves-souris géantes planent au dessus de nos têtes et viennent se suspendre dans les arbres bordant les chemins donnant lieu, pour notre petite bande, à des courses folles, des frissons et des rires à gorge déployée.

Suit, le coucher du soleil que nous prenons l’habitude d’admirer depuis les transats installés sur notre morceau de plage privé. Chopin en fond sonore. Plus beau encore que l’idée que l’on s’en était fait. Unique, comme cet endroit magique.